IOI

Installation vidéo présentée au Musée régional de Rimouski, 2004

 

Par le lancé du freesbee, IOI met en action la profondeur de l’image. L’installation place d’emblée le spectateur entre deux espaces d’action. Les images sont projetées sur deux murs qui se font face. Les personnages, parodiant le fameux discobole, se tournent le dos dans deux projections qui se font face. L’installation se révèle complètement par la participation du spectateur. L’expérience physique lui permet d’envisager que le disque lumineux fait le tour de la terre, pour être ensuite attrapé par le second personnage, qui à son tour le relance au premier.